Comment éviter le mal de dos en voyage?

Jeunes ou personnes âgées, les risques de lumgabo ne sont pas rares en voyage. Ces petites courbatures dorsales peuvent cependant vite tourner en douleurs chroniques, qui peuvent faire virer le voyage en cauchemar. Pour s’assurer d’un séjour en toute sécurité et en tout confort, il convient donc de prendre toutes les précautions nécessaires.

Les choses à emporter avec soi

La valise d’une personne ayant souffert de lumbago ne sera définitivement jamais le même que celui d’un voyageur classique. Il y a quelques musts have que ces derniers ne peuvent laisser à la maison, dont notamment la trousse à pharmacie. Bien que les antidouleurs sont déconseillés par certains médecins à cause des risques pour le foie et l’addiction, en avoir sur soi pendant le séjour peut s’avérer être une bonne idée. C’est une solution de facilité pour retrouver un minimum de confort jusqu’au prochain rendez-vous chez un ostéopathe.
Pour les adeptes de la phytothérapie, emporter vos plantes médicinales avec vous en voyage est de mise. Ce n’est pas parce que vous êtes en vacances que vous pouvez vous permettre de ne plus suivre les recommandations des médecins. Vous pouvez demander à vos hébergeurs des accessoires pour leur préparation si besoin est. Généralement, les traitements de ce type se présentent en effet sous forme de thé

La literie : un must pour l’hébergement

Pendant que les autres s’attardent sur le prix de la nuitée, vous, avec votre mal de dos, vous devez pendre en compte la qualité de la literie. Cela vous aidera à passer une bonne nuit. Sachez que de nos jours, dans certains établissements, des matelas à mémoire de forme sont disponibles. Ces derniers vous permettent de vous détendre plus simplement et de trouver rapidement le sommeil paradoxal.
Mais force est de constater que ce type de matelas derniers cris ne fait pas partie des services proposés par tous les établissements. Une autre alternative, qui viserait à simplifier le choix de votre camping serait aussi de choisir un matelas en mousse. Ce dernier ne devra être ni trop ferme ni trop mou pour permettre un bon soutien lombaire pendant la nuit et éviter que les muscles ne se bloquent de nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *